Taï chi ? Taïjiquan ? Qigong ? Kung-fu ?Yoga chinois ? Dao-yin ?

.
Tiré du site : l'École Gilles Thibault
.
• Le Dao yin est le plus vieux terme qui désigne les pratiques énergétiques chinoises de santé. Il englobe tous les autres.

• Le Qigong est un autre terme pour désigner le Dao-yin. Il se subdivise en Qigong externe moderne (le plus connu des gigong), en Qigong externe classique (presque inconnu en Occident, sans rien à mémoriser), en Qigong interne (aussi appelé méditation taoïste) et en Qigong spécialisé (articulé autour d'un thème). Ils sont tous offerts à notre école. Le qigong externe moderne est appris dans les classes de Taïjiquan et de Kung-fu alors que le Qigong externe classique et le Qigong interne sont appris dans des classes spéciales à cet effet. Plus de détails.

• Souvent enseigné comme un art de combat, le Kung-fu offert à notre école est un art du poing sans combat qui est appris uniquement pour la santé et le cardio-vasculaire intense qu'il procure. Plus de détails.

• Le Taï chi ou Taï chi chuan sont des termes de plus en plus désuets pour désigner le Taïjiquan.

• Le Taïjiquan est une synthèse faite il y a moins de mille ans à partir du Qigong, du Kung-fu et de plusieurs autres techniques. C'est une pratique qui fait partie du Dao yin, du Qigong et du Kung-fu. Le Taïjiquan est un Qigong perfectionné et un Kung-fu sans combat exécuté lentement. Sa formule classique complète est offerte à notre école. Plus de détails.

• Le Taïjiquan et le Qigong sont aussi appelés Yoga chinois ou Yoga taoïste. Malgré plusieurs ressemblances, ils se distinguent cependant du Yoga indien.

Attention ! Ne vous fiez pas au nom. Il n'y a pas d'appellation contrôlée. Il existe un grand nombre d'approches, de styles, d'écoles et de professeurs. Chacun d'entre eux a ses objectifs particuliers, ses propres méthodes, ses techniques spécifiques et sa propre façon d'enseigner et de nommer ce qu'il enseigne.

Comment vous y retrouver dans ce « casse-tête chinois » ?

1) Repérez une école compétente qui correspond à vos besoins et à vos objectifs.
2) Goûtez à un cours ou deux pour vérifier si vous avez vraiment trouvé ce qui vous convient. Ce qui convient à un autre ne vous convient pas nécessairement.

• Quelle est la différence entre le Yoga et le Taïjiquan (Tai Chi) ?
.
Question originale
.
J'hésite entre m'inscrire à des cours de Yoga et des cours de Taïjiquan (Tai Chi). Quoi choisir ? Et puis, il y a tellement d'écoles, laquelle choisir ? Jocelyne
.
Réponse
.
Le Taïjiquan (Tai Chi) que nous pratiquons à l'école Gilles Thibault est quelquefois appelé le Yoga chinois à cause des nombreuses ressemblances entre les deux, issues de deux traditions différentes. Le Taïjiquan (Tai Chi), qui vient de Chine, comporte cependant plusieurs différences avec le Yoga, qui vient de l'Inde. Notez que les écoles de Yoga n'enseignent pas tous les mêmes techniques. Il en est de même pour les écoles de Taïjiquan (Tai Chi). Voyons quelques ressemblances. Toutes les écoles de Yoga et de Taïjiquan (Tai Chi) enseignent la posture. Certaines écoles de Yoga et de Taïjiquan (Tai Chi) se limitent à la posture, d'autres écoles de Yoga et de Taïjiquan (Tai Chi) enseignent aussi la détente et la respiration. De très rares écoles enseignent l'énergie vitale (la kundalini dans le Yoga et le Qi dans le Taïjiquan) ainsi que les liens qui unissent la détente, la respiration, l'énergie vitale et la posture. Au sujet des différences, la plus grande se trouve dans le traitement de la posture. Dans le Yoga, la posture est principalement statique et moins souvent dynamique, alors que dans le Taïjiquan (Tai Chi), c'est le contraire, le mouvement domine. Il y a beaucoup d'autres ressemblances et différences. Tout cela serait très long et bien inutile à décrire ici.
.
Quoi choisir entre le Yoga et le Taïjiquan (Tai Chi) ? Je suggère d'abord de déterminer le degré de mouvement avec lequel vous êtes plus à l'aise. Si vous préférez plus de mouvements, cela pourrait vous diriger vers le Taïjiquan (Tai Chi). Déterminez ensuite le degré de sophistication qui vous convient. Choisissez ensuite une école qui enseigne uniquement la posture ou une école qui enseigne aussi la détente et la respiration ou encore une école qui enseigne en plus le Qi (ou la Kundalini). Bonne recherche.
.

Le yoga fait partie des nouveaux cours offerts cette année

Le yoga fait partie des nouveaux cours offerts cette année

Department of Education
October 9, 2009 3:33 PM


Le lotus fait son apparition dans les gymnases des écoles, modernisant ainsi l'éducation physique traditionnelle. Le yoga, une ancienne pratique qui permet de développer la force et la flexibilité ainsi que la discipline mentale, est maintenant l'une de plusieurs nouvelles options de cours qui répondent aux exigences en matière d'éducation physique de la Nouvelle-Écosse.

L'année dernière, l'éducation physique est devenue une exigence pour l'obtention du diplôme.

Le cours de yoga en 11e année, qui a connu du succès pendant sa mise à l'essai dans trois conseils scolaires l'année dernière, est très populaire auprès des élèves qui préfèrent une option non compétitive au cours traditionnel d'éducation physique. Le Conseil scolaire acadien provincial fera l'essai du programme dans deux écoles au printemps.

Le cours respecte l'engagement du gouvernement provincial visant à augmenter le taux de participation des filles, et aussi des garçons, aux activités physiques.

« Il est essentiel pour nous de continuer à encourager davantage de jeunes à participer à une vie active et saine, a dit Marilyn More, ministre de l'Éducation. Cette stratégie inclut l'élaboration de programmes d'éducation physique qui intéresseront les filles et les jeunes femmes, et qui inspireront un plus grand nombre d'élèves à être et à demeurer actifs pendant toute leur vie. »

Le ministère de l'Éducation offre également deux nouvelles options d'éducation physique dans les écoles anglophones qui permettront aux élèves d'obtenir des crédits d'éducation physique : Physically Active Lifestyles 11 et Fitness Leadership 11.

Le cours Fitness Leadership 11 est unique puisqu'il offre aux élèves l'occasion de devenir moniteurs de conditionnement physique certifiés, leur permettant ainsi de travailler comme moniteurs dans les programmes communautaires d'activité physique.

« Ce programme permet aux jeunes d'acquérir des compétences en leadership et d'appliquer ces compétences dans la communauté afin d'en faire un endroit plus sain où vivre et travailler, » a dit Mme More.

Le CSAP en est à sa deuxième année de mise en œuvre des nouveaux programmes d'éducation physique de 10e, 11e et 12e année. Toutes les écoles offrent maintenant ces programmes d'éducation physique, qui incluent un volet de conditionnement physique.

Les autres nouveaux programmes et modifications aux programmes existants incluent :-- Le programme d'études en arts de la 7e année dans les écoles anglophones qui inclut les instruments d'orchestre, la musique et les arts visuels. -- Le programme d'études de la famille de la 7e dans les écoles anglophones, mettant un accent particulier sur l'artisanat du textile.-- Le nouveau programme d'études de la famille pour la 10e année, incluant le cours Food Technology 10, permet aux élèves d'obtenir des crédits de technologie, qui sont obligatoires.-- Une expansion de l'éducation coopérative. Des subventions de 390 000 $ ont permis l'expansion du programme dans 39 écoles, ce qui donne un total de 74 écoles offrant le programme d'éducation coopérative. Cette année, les 10 écoles du CSAP offrent le programme d'éducation coopérative. -- Le cours Communications Technology 11 représente une nouvelle étape dans l'augmentation du nombre de cours d'éducation technique de qualité supérieure qui sont offerts. Il offre aux élèves un apprentissage pratique de la photographie numérique, de la vidéo numérique, de la diffusion et de toute une gamme d'autres médias de communication.-- Le cours Construction Trades 11 est lancé dans six écoles anglophones de la province. Ce cours est basé sur les leçons enseignées dans le cours Métiers spécialisés 10e année et donne aux adolescents la chance de continuer à travailler dans un environnement d'apprentissage d'avant-garde pour acquérir les compétences nécessaires pour une carrière dans les métiers.-- Le programme Options et opportunités (O2), qui vise à inciter les élèves à participer davantage en leur offrant des expériences plus pratiques d'apprentissage et en milieu de travail, sera également offert dans deux écoles supplémentaires du CSAP.


POUR DIFFUSION : Le yoga, une expansion du programme d'éducation coopérative et une réorganisation des études de la famille font partie des nouveautés dans les écoles cette année. Le cours de yoga en 11e année, qui a connu du succès pendant sa mise à l'essai dans trois conseils scolaires l'année dernière, ainsi que les cours Fitness Leadership 11 et Physically Active Living 11, sont maintenant offerts comme des options afin de répondre aux exigences en matière d'éducation physique de la Nouvelle-Écosse. La ministre de l'Éducation, Marilyn More, affirme que le cours de yoga fait partie de l'engagement pris par le gouvernement visant à élaborer des programmes d'éducation physique qui intéressent les filles et qui les inspirent à être actives. Le ministère procède également à l'expansion des programmes d'éducation coopérative par la présentation de nouveaux programmes d'études de la famille, des arts et des métiers du bâtiment. -30-Personne-ressource : Peter McLaughlin

Ministère de l'Éducation

902-424-8307

Courriel : mclaugpx@gov.ns.ca

Source : http://www.gov.ns.ca/news/details.asp?id=20091009009


Le yoga représente-t-il un danger ?

Par Marie-Josée Croteau, sociologue de la santé M. Sc.

Famille Québec. Vol.34, no.2. Hiver 2009-2010.

Voilà une question qui peut surprendre. Ces dernières années, dans les médias, on ne cesse de louanger cette pratique qui semble avoir toutes les vertus.

Pourtant, il faut s’interroger. Le yoga aurait-il des effets secondaires néfastes? Peut-il affecter notre santé physique, psychique et même spirituelle? Est-il vraiment recommandé pour les enfants? Doit-on enseigner le yoga et la méditation transcendantale à l’école? Si le yoga et la méditation sont si extraordinaires, pourquoi existe-t-il des centres d’aide aux victimes de ces pratiques à Ottawa, Vancouver, aux États-Unis et ailleurs dans le monde?

Les questions que je soumets, j’ai dû me les poser par la force des choses. J’ai moi-même vécu une expérience spirituelle négative liée à une pratique du yoga et de méditation avec mantra au cours de l’année 2004. Après quelques mois de pratique, j’ai soudainement été prise d’assaut par un influx énergétique qui a complètement perturbé mon système nerveux central pendant plus de dix jours. Ma santé a gravement été atteinte et j’ai été affaiblie durant des mois.

Suite à cela et forte d’une expérience d’une dizaine d’années comme agente de recherche en santé en milieu hospitalier, j’ai amorcé en 2005 une véritable quête d’information sur les effets secondaires du yoga et des pratiques associées telles que la méditation, la méditation transcendantale et le qi gong. J’ai aussi réalisé des entrevues avec d’anciens professeurs et élèves qui m’ont raconté comment ces pratiques les ont affectés. Ce que j’ai découvert mérite d’être partagé et diffusé.

Symptômes et effets rapportés par des spécialistes

La pratique du yoga, de la méditation et du qi gong (yoga chinois) peut entraîner chez certaines personnes une panoplie de symptômes physiques et mentaux et différents syndromes : le syndrome de kundalini, les crises d’émergence spirituelle et la réaction psychotique de qi gong. Des spécialistes se sont prononcés :

Dre Nicki Crowley, psychiatre à la clinique Lead for the Crisis Resolution Team, Buckinghamshire, Angleterre
Elle affirme que ces pratiques (yoga, méditation et qi gong) peuvent provoquer des crises spirituelles qui sont des expériences intrapsychiques intenses similaires à des états psychotiques pathologiques. 1

Dre Jessica S. Lu et Dr Joseph M. Pierre de Los Angeles
Ils ont étudié un cas où le Bikram yoga a provoqué une psychose avec des hallucinations visuelles et auditives, de la paranoïa, des pensés rapides, de l’agitation et de l’agressivité.2

Richard Castillo, professeur à l’Université d’Hawaï en psychologie et anthropologue médical
Il a effectué beaucoup d’études auprès de centaines de yogis en Inde pour conclure que les effets à long terme des transes méditatives sont des doubles personnalités, des hallucinations visuelles et auditives religieuses, des croyances dans leurs propres pouvoirs spirituels, un état permanent de conscience altéré et divisé, des visions, etc…3

Autres conclusions


Le yoga est associé à l’éveil de la kundalini et au syndrome de kundalini comportant des dizaines de symptômes dont : comportements irrationnels, visions, mouvements involontaires habituellement associés à la maladie mentale, troubles psychologiques et émotionnels, sautes d'humeur, confusion, etc...4

Similaire au syndrome de kundalini, la « réaction psychotique de qi gong » se mérite une place dans Classification Chinoise des Troubles mentaux (CCTM-2) et comme syndrome culturel, dans le manuel utilisé par nos médecins au Québec. Cette réaction peut apparaître après avoir fait du qi gong et se présente comme un épisode aigu et limité dans le temps avec des symptômes dissociatifs, paranoïaques et d’autres symptômes psychotiques ou non psychotiques.


Suite à la pratique de la méditation transcendantale (mantra yoga), 54 % ont été plus anxieux 5, 70 % ont présenté des désordres mentaux 6 et plusieurs ont eu de sérieux problèmes psychiatriques. 7


Chez les enfants…

Aujourd’hui plusieurs écoles donnent des cours de yoga et de méditation aux enfants. Pourtant, cette pratique présente des risques et peut causer des préjudices graves à la santé mentale et physique des enfants :

Sonia Lupien Ph. D., neuropsychologue, directrice scientifique du Centre de recherche Fernand-Seguin, Hôpital Louis-H. Lafontaine, Université de Montréal et directrice du Centre d'études sur le stress humain. Elle s’objecte au yoga à l’école parce qu’au lieu de diminuer le stress, il peut au contraire stresser des enfants. Elle soutient qu’il n’y a pas de chance à prendre avec une technique qui n’a pas fait ses preuves au niveau scientifique.


Le département de l’Éducation de l’État de l’Alabama
Il a inséré dans la loi l’interdiction au personnel des écoles d’utiliser toutes techniques qui implique ou induit des états d’hypnose, de l’imagerie guidée, de la méditation et du yoga. 8



Alice Christensen, présidente de l’American Yoga Association (AYA).

Elle affirme que le yoga n’est pas approprié pour les enfants en bas de 16 ans en raison de ses effets sur les systèmes nerveux et glandulaire qui peuvent interférer avec la croissance naturelle de l’enfant. 9


Shabad Saroop Singh Khalsa, yogi du centre Équilibrium de Montréal
Il a déclaré à l’émission de Denis Lévesque sur LCN le 8 octobre dernier que les parents devraient être informés s’il y a du yoga à l’école et qu’ils devraient devoir accepter et approuver cette pratique pour leurs enfants. C’est tout à fait logique a-t-il déclaré. Bien qu’il ait minimisé les risques du yoga, il en a toutefois admis l’existence. Une première au Québec ! Voir cette émission à laquelle j’ai participé sur le site http://www.dangeryoga.com/

Marie-Josée Croteau à Denis Lévesque sur LCN le 8 octobre 2009.
Émission disponible sur dangeryoga.com

INFORMATIONS


J’ai commencé à présenter les résultats de mes recherches lors de conférences et d’entrevues avec les médias. D’autres conférences sont prévues devant des médecins et dans le milieu de l’éducation.

Pour obtenir plus d'informations à ce sujet, consultez www.dangeryoga.com

Vous êtes opposés au yoga à l’école et vous désirez vous impliquer avec une équipe active dans ce dossier? Vous avez fait du yoga ou une autre pratique du genre et vous avez eu des effets secondaires?


Écrivez-nous à dangeryoga@yahoo.fr ou téléphonez au 450-770-5536.

Lectures recommandées dans l’actualité

Bad VibesWarning : Meditating may be hazardous to your health. Sandy Brundage. SF Weekly. August 28, 2002.
Transcendantal meditation : Dissociative bliss becomes addictive. Edmonton Sun, Canada. Apr. 17, 2006.
Des effets secondaires nocifs. Le yoga n'est pas toujours inoffensif. La Voix-de-l'Est. Le 19 septembre 2009.
Yoga classes 'provoke' prisoners. BBC News Wednesday, August 3, 2005.

Bibliographie


1 Crowley, Nicki Dr. (2005). Psychosis or spiritual Emergence? Consideration of the Transpersonal perspective within psychiatry. Newsletters juin 2006.
2 Jessica S. Lu, M.P.H., and Joseph M. Pierre M.D. (2007). Psychotic Episode Associated With Bikram Yoga. Am J Psychiatry, 164 : 1761, November.
3 Castillo R. (2003).
Trance, functional psychosis and culture. Psychiatry. 66(1), 9–21.
4 Grennwell (1990) dans Greyson, Bruce (2000). Some Neuropsychological Correlates Of The Physio-Kundalini Syndrome. The Journal of Transpersonal Psychology, Vol.32, No. 2
5 Heide, Frederick J. and T.D. Borkovec. (1984). "Relaxation-induced anxiety: mechanism and theoretical implications." Behavioral Research Therapy, pp1-12.
6 Otis. L.S. (1984). Adverse Effects of Transcendental Meditation, in D. Shapiro and R. Walsh (eds.), Meditation: Classic and Contemporary Perspectives (New York: Alden).
7 Lazarus, A.A. (1976). Psychiatric Problems Precipitated by Transcendental Meditation. Psychological Reports, 39, 601-602.
8
State Board of Education. State Department of Education. Alabama. 290-040-040-.02
9 Eliaz, Isaac, M.D., M.S., L.Ac. (2008).
Children and Yoga. August 21.

N.B. La CLÉ veut élargit son champ de vigilance concernant le respect de la liberté religieuse à l’école et en ajoutant, au dossier du cours d’éthique et de culture religieuse, celui des pratiques spirituelles et orientales.

Notre présidente sortante, Mme Marie-Josée Croteau, agira à titre de directrice dans ce dossier et coordonnera une équipe de travail sur cette question.
.
« Après avoir évincé depuis longtemps toutes pratiques religieuses chrétiennes dans les écoles publiques, il est insensé que des professeurs se tourner maintenant vers les techniques issues de d’autres religions (hindouisme, bouddhisme) et spiritualités amérindiennes pour faire relaxer, divertir ou faire bouger les enfants », mentionne Mme Croteau, sociologue de la santé. « La laïcité ne doit pas s’appliquer seulement au champ chrétien. » « C’est une question de respect de la liberté de religion des enfants et une question de protection de leur santé », mentionne celle qui étudie depuis cinq ans les effets secondaires de telles pratiques sur la santé. "Si de telles activités ont lieu dans les école, cela doit être exposés et dénoncés" mentionne Mme Croteau.